Posts tagged 'L'enquête Sexuelle des Lesbiennes Partie 1'

Chargement en cours...
  • L'enquête Sexuelle des Lesbiennes Partie 1

    L’enquête 2019 de Wet For Her sur la vie sexuelle

    Nous sommes venues, nous avons vu, nous avons enquêté 

    Écouter et valoriser les commentaires que nous recevons de notre communauté est au cœur de la mission de Wet For Her. Dans une industrie myope axée sur le plaisir masculin, nous avons d'abord cherché à briser le moule (du gode) et à créer des objets de plaisir complètement nouveaux destinés aux lesbiennes. Au fil des ans, la gamme de produits Wet For Her s'est étendue à six jouets uniques et notre présence sur le marché s'est étendue à l'échelle mondiale. 

    Cette croissance s'est accompagnée de nombreux changements, tant pour notre entreprise que pour notre communauté, aussi avons-nous décidé de vérifier auprès des personnes qui utilisent nos produits si nous répondions à leurs besoins. Nous avons élaboré une enquête en plusieurs parties qui a finalement été menée auprès de 2 506 participantes entre juin et septembre 2019. Dans l'enquête Wet For Her, les participantes ont répondu à des questions sur leur vie sexuelle et leur identité au sein de la culture queer, et les réponses que nous avons reçues étaient fascinantes. Bien qu'il semble que les vibromasseurs apparaissent fréquemment dans la vie sexuelle de la plupart des participantes (80 %), 65 % de ces mêmes participantes ont déclaré ne jamaisutiliser un double gode. Nous avons en tête un jouetou deux capable de faire changer les avis sur la pénétration double.

    Un grand merci à toutes celles qui ont participé et partagé leurs expériences ! Nous avons appris beaucoup de choses ; voici quelques-unes des principales leçons à retenir.

    Les orgasmes ne font pas tout (à moins que vous n’en ayez pas)

    Les plus grandes disparités que nous avons constatées concernaient l'idée de satisfaction sexuelle. Il n'est pas surprenant que les femmes ayant déclaré avoir atteint l'orgasme à chaque rapport sexuel aient été les plus susceptibles (43 %) de dire qu'elles étaient « très heureuses » de leur vie sexuelle. Le niveau de satisfaction a rapidement diminué avec la fréquence des orgasmes. Près de la moitié seulement des femmes ayant affirmé atteindre l’orgasme « la plupart du temps » étaient susceptibles de dire qu’elles étaient « très heureuses ». Plus de la moitié des femmes ayant rarement atteint l’orgasme ont dit que leur vie sexuelle « pourrait être meilleure », et seulement un petit pourcentage de ces femmes ont affirmé être « très heureuses » de leur vie sexuelle actuelle. Ces résultats s'appliquaient à toutes les participantes se déclarant de genre féminin, quelle que soit leur orientation sexuelle.

    Dans l'ensemble, les participantes, toutes orientations sexuelles confondues, ont indiqué avoir des orgasmes clitoridiens 95 % du temps et des orgasmes vaginaux 54 % du temps. Il semble y avoir là une tendance qui transcende l'orientation sexuelle et qui en dise long sur la façon dont le corps de nombreuses femmes éprouve du plaisir. Il y avait un peu plus de différences lorsque nous avons interrogé les mêmes groupes d'orientation sexuelle sur la fréquence de leurs orgasmes : 80 % des participantes queer ont dit atteindre l’orgasme « la plupart du temps », contre 88 % des lesbiennes et pansexuelles et 85% des hétérosexuelles et bisexuelles, ce qui souligne l'idée que les rapports sexuels avec orgasme ne sont pas le monopole d'une orientation sexuelle unique, mais plutôt la conséquence d'un dialogue positif avec vous-même ou une partenaire attentive.

    Nous ne savons pas exactement qui a inventé le terme « lesbian bed-death » (littéralement, « la mort du lit lesbien »), mais nous sommes presque sûres que ce n'était pasune lesbienne. D’après les participantes qui ont répondu à notre enquête et les acheteurs zélés de gode, les lesbiennes ont beaucoup de rapports sexuels formidables, 64 % d'entre elles déclarant qu'elles ont des relations sexuelles au moins une fois par semaine. 50 % des lesbiennes ont également déclaré que leurs séances duraient toujours entre 30 minutes minimum et une heure. Les escapades sexuelles d’un petit nombre de super-performantes (14 %) dépassent régulièrement une heure, tandis qu’un pourcentage impressionnant de lesbiennes (76 %) a régulièrement des orgasmes multiples. Nous ne connaissons pas les statistiques pour la communauté hétérosexuelle, mais ce sont de bons résultats pour les femmes de l'équipe Lesbienne.

    L’identité de notre entreprise est à l’image de nos clients

    Nous avons souhaité mener cette enquête pour en savoir plus sur les gens qui nous soutiennent, afin de mieux proposer des produits et du contenu qui soit pertinent et voulu dans la vie des membres de notre communauté. 

    Nos participantes s'identifient à une variété d'orientations sexuelles et de présentations de genre, et bien que le terme « lesbienne » soit le plus communément utilisé (70 %), un nombre croissant de personnes préfèrent « bisexuelle » (14 %) ou « queer » (9 %), et un groupe restreint mais significatif préfère « pansexuelle » (3 %), « homo » (1,7 %), ou « hétérosexuelle » (0,5 %). 

    En fin de compte, nous pensons que tous ceux qui se sentent en phase avec la mission de Wet For Her et aiment utiliser nos jouets font partie de notre communauté. Notre mission a été et sera toujours d'accroître la représentation des voix marginalisées dans le domaine du plaisir.

    _______________________________________________

    PARTIE 1