Categories

  

Offrir une carte cadeau

  

Suis-je vraiment lesbienne si j'aime la pénétration ?

Suis-je vraiment lesbienne si j'aime la pénétration ?

ÊTRE LESBIENNE, C’EST QUOI ?

Une lesbienne est une femme dont les énergies émotionnelles, romantiques et sexuelles sont orientées vers les autres femmes. Le terme « lesbienne » date du 6ème siècle av. J.-C. et vient de l’île grecque de Lesbos, d’où la poétesse Sappho écrivit de nombreux textes sur les charmes des jeunes femmes. Cependant, ce n’est que dans les années 1800 que la société moderne a commencé à reconnaître (et stigmatiser) les relations érotiques entre femmes. L’effacement historique par le patriarcat hétéronormatif a compliqué la découverte des lesbiennes du passé, mais la révolution sexuelle des années 60 a inspiré des décennies de femmes homosexuelles à adopter cette étiquette avec enthousiasme.

Les tendances actuelles ont vu des jeunes femmes s’écarter du terme « lesbienne ». Il peut en effet être perçu comme trop rigide et sembler restrictif pour celles dont la sexualité est fluide. La fluidité sexuelle fait référence à l’idée que les attirances d’une personne (et donc son identité sexuelle) peuvent changer avec le temps. Les femmes ayant tendance à faire preuve d’une grande fluidité sexuelle au cours de leur vie, il est de plus en plus courant pour les femmes qui aiment les femmes d’adopter des termes plus flexibles.

POURQUOI LA PÉNÉTRATION COMPTE-T’ELLE ?

La pénétration a longtemps été considérée comme l’élément caractéristique d'un coït hétérosexuel. Cela a conduit à de nombreux mythes, comme le fait que les lesbiennes n’ont pas de « vraies » relations sexuelles. En réponse, certaines lesbiennes ont naturellement choisi d'oublier complètement la pénétration pour retrouver leur indépendance vis-à-vis des hommes. Malheureusement, cela a aussi inspiré certaines des gardiennes de notre propre communauté en normalisant les lesbiennes Gold Star.

En réalité, la pénétration est agréable. La plupart des orifices du corps humain ont évolué pour recevoir du plaisir sensoriel de la stimulation. Le vagin, l’anus, la bouche ; tous ont des terminaisons nerveuses qui, dans le bon contexte, réagissent positivement au toucher. Puisque le clitoris inclut des bulbes de tissu internes qui durcissent lorsqu'ils sont excités, certaines femmes préfèrent, voire ont besoin, de pénétration pour jouir.

Bien sûr, tous les vagins n’apprécient pas la pénétration. C’est une statistique bien connue que la majorité des femmes (75%) ne jouissent pas de la seule pénétration et ont aussi besoin une stimulation clitoridienne. Cependant, la façon dont le corps réagit a généralement plus à voir avec la physiologie qu’avec l’orientation sexuelle.

POUR LES LESBIENNES QUI ADORENT LA PÉNÉTRATION

Il y a une infinité de façons de profiter de la pénétration sans pénis. Les doigts ont de bonnes raisons d’être un classique, et notre extenseur de doigts TWO offre plus de portée. Les vibromasseurs peuvent accomplir ce que les organes humains ne peuvent pas et les vibromasseurs point G sont un cadeau particulier pour la gente féminine. 

Les gens qui pensent que les godes ne sont rien de plus qu’un triste fac-similé d'un pénis n’ont aucune idée de ce qu'ils ratent ! Il existe des godes de toutes couleurs et de toutes taillesvibrants et à ventouse, et ils peuvent même servir à la procréation. Pour les lesbiennes qui veulent pouvoir pénétrer leur partenaire pendant l’acte, les godes ceintures et harnais sont la solution idéale. Les lesbiennes qui veulent donner etrecevoir préfèrent les doubles godes.

Il vous suffit d’explorer pour comprendre vos préférences en matière de pénétration. Essayez un ensemble de dilatateurs si vous n’êtes pas sûre de la taille, ou le vibromasseur scissoring RockHer si vous cherchez un petit ajout discret au frottage. Utilisez toujours un bon lubrifiant pour minimiser l’inconfort.

LA SEXUALITÉ EST PLUS QUE VOTRE FAÇON DE FAIRE L’AMOUR

Le jeu de la pénétration échappe à toute définition ; les pénis n'ont pas le monopole de la pénétration et les femmes qui aiment la pénétration peuvent s’identifier comme elles le souhaitent !

Nous pensons que chaque individu a le droit de définir ses propres expériences. Les perceptions des autres ne définissent pas notre réalité, et la façon dont une personne aime s’amuser ne nie pas leur identité. À mesure que le langage évolue, votre rapport à l'étiquette d’une orientation particulière peut changer aussi. 

Le langage peut être aussi fluide que la sexualité, alors n’ayez pas peur d’essayer de nouveaux termes ou d’ajuster les mots pour refléter votre expérience. En fin de compte, l’étiquette qui vous va correspond à qui vous aimez, comment vous vous identifiez à elles/eux, et par quelles communautés vous vous sentez représentée.

0 Comment