Categories

  

Offrir une carte cadeau

  

RockHer: le nouveau sextoy pour scissoring

RockHer: le nouveau sextoy pour scissoring

Quoi de plus typiquement lesbien que la flanelle, les sentiments ou le doigté ? Certaines diront que le scissoring fait partie de cette liste ... Et nous ne parlons pas du genre « art et artisanat ».

Peu de choses créent autant de controverse dans la communauté lesbienne que le statut du scissoring. S’agit-il simplement d'un fantasme construit pour le regard masculin, alimenté par les normes hétéropatriarcales de l'industrie pornographique ? Ou s’agit-il d’une véritable position sexuelle, aimée par les femmes Queers ?

Attention, Spoiler : c'est ce dernier !

Le plaisir et la popularité du frottage sont ce qui nous a inspiré, nous lesbiennes, à créer le premier sextoy spécial scissoring dédié aux lesbiennes. Nous vous présentons RockHer, un mini vibromasseur portable possédant 10 modes, contrôlé à distance par télécommande et optimisé pour l’action clitoris contre clitoris.

LE SCISSORING, EST-CE QUE SEULEMENT ÇA EXISTE POUR DE VRAI ?

Selon une enquête menée par l’Autostraddle, non seulement le scissoring existe, mais il fait partie intégrante du sexe pour 40% des personnes interrogées. Quand quarante pour cent des lesbiennes participent régulièrement, on appelle ça une tendance.

Bien entendu, tout le monde n’est pas d’accord. L’Autostraddle a compilé à partir de leur enquête une liste des 41 sentiments que vous avez eu sur le scissoring et les résultats sont hilarants. 

Alors qu’une personne interrogée déclare que le tribbing « est l’une de mes choses préférées de tous les temps, dans la vie, en général », une autre affirme que « LE SCISSORING NE MARCHE QUE SI ON N’A PAS DE MEMBRES. »

QUAND LES CLITORIS ENTRENT EN CONTACT

Alors qu'est-ce que c’est ? Urban Dictionary définit le scissoring comme « un acte sexuel lesbien lors duquel deux partenaires s’entrelacent jambes écartées (comme deux paires de ciseaux) et pratiquent le « grinding » pour stimuler leurs clitoris respectifs jusqu’à l'orgasme. »

Bien que le scissoring désigne généralement le contact entre clitoris, il est aussi utilisé familièrement pour désigner le frottement du clitoris contre les cuisses, le torse, le cul et tout autre chose qui procure une sensation agréable. 

Apprécié dans différentes positions (missionnaire, forking et toutes les positions de cowgirls), le scissoring n’est en fait limité que par votre imagination et la souplesse de vos ischio-jambiers.

CONTACT CONSTANT ENTRE CLITOS

Le vibromasseur RockHer facilite et élève le scissoring à un tout autre niveau. Le mini bulbe peut être inséré pour stimuler le point G, tandis que l’anneau vibrant flexible se niche contre la vulve et encadre le clitoris pour un plaisir partagé maximal.

Ou inversez le scénario ! Le RockHer peut facilement être tourné, avec l’anneau porté à l’intérieur et le bulbe porté à l’extérieur. Les femmes moins flexibles ou celles dont les ischio-jambiers sont particulièrement raides apprécieront peut-être le côté bulbeux plus large, car il aide à créer le contact en cas d’espace entre les clitos.

Vos organes sexuels sont fragiles, alors s’il vous plaît, soyez douce ! Communiquez pour trouver la vitesse et la pression qui marchent pour les deux partenaires. Bien que la friction soit la moitié du plaisir, en excès elle peut causer une irritation de la peau ; vous pouvez vous protéger en mettant des sous-vêtements, ou du lubrifiant pour plus de glisse. Cependant, même en prenant toutes les mesures appropriées, tous les couples ne jouissent pas par scissoring. Bien que le scissoring puisse fonctionner entre des corps grands et petits, parfois les corps ne sont pas compatibles. Ne stressez pas : essayez juste quelque chose d’autre. 

La polyvalence de ce vibromasseur portable permet à tout le monde de trouver un moyen de jouir. Prête à essayer ? Découvrez le nouveau vibromasseur scissoring RockHer.

0 Comment